• Actualité Esotemyst

    Vaccin H1N1 à Vendre, la politique de vaccination critiquée

    La revente d'une partie de 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A à des pays étrangers, révélée ce dimanche dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France, suscite de vives critiques sur la façon dont le gouvernement a géré la campagne de vaccination, et notamment son coût.

    Le professeur Bernard Debré, Ecouté le sur France Info député UMP de Paris et membre du Comité consultatif national d'éthique, a affirmé sur France Info que «le principe de précaution a été poussé à l'extrême stupidité». Il estime que la France a acheté de 50 à 70 millions de vaccins en trop et un tiers des réserves mondiales de l'antibiotique Tamiflu. La facture pourrait s'élèver, selon lui, à près de deux milliards d'euros, soit plus que les déficits additionnés de tous les hôpitaux de France. 

    Le professeur Marc Gentilini, Ecouté le sur France Info spécialiste des maladies infectieuses et ancien président de la Croix-Rouge française, est «très sévère sur la façon dont on a agi parce qu'on n'a pas accepté un dialogue vrai sur les risques que faisait courir ce nouveau virus (...) alors que, globalement, il représente une mortalité inférieure à celle de la grippe saisonnière». «Je conçois très bien qu'on veuille prendre une assurance tous risques, mais quand une assurance coûte beaucoup plus cher que le risque, on doit quand même s'interroger», a-t-il poursuivi. 

    Le médecin estime aussi qu'avec «une mise hors-jeu du service de santé principal constitué par les médecins libéraux, on courait un risque de non-acceptation par la population». Il critique également une «campagne dispendieuse», en notant le prix des pages de publicité achetées par le ministère de la Santé pour promouvoir la vaccination, les 2 milliards de masques «gardés je ne sais où, et dont personne ne s'interroge sur leur utilisation». 

    Le député Jean-Marie Le Guen, Ecouté le sur France Info médecin et spécialiste des questions de santé au PS, a réclamé dimanche une mission parlementaire pour faire le bilan du «fiasco» de la «la politique vaccinale» et «tirer des leçons pour le futur». «Nous avons le plus faible taux de personnes vaccinées des pays développés», écrit encore l'élu socialiste.

    (Source : leparisien.fr)

     

    Réagissez:   Créer ou participer à une discution sur le Forum .

                         Ou Commenter ci dessous l'Actualité .


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique